Le Réveil des Songes
Ouverture du forum le 17.07.2012, laissez lui le temps.
L'histoire a déjà commencé depuis 5 mois, après l'éveil total de Phénomène.
>>le guide
(thème encore en cours chez ZdC, celui ci est provisoire)



 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un admirable lampadaire ! [libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dewey Colibri

avatar

Sexe : Masculin
Âge : 31
Messages : 7

Feuille de personnage
Organisation(s): Police du Médium
Influence dans le Médium:
5/100  (5/100)
Influence dans le monde:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Un admirable lampadaire ! [libre]   Dim 19 Aoû - 19:46

Un soir d'orage, dans les rues de la capitale, un individu louche se baladait à moitié sous. Il s'agissait du scientifique Dewey Colibri, qui voulait expérimenter s'il restait ivre une fois entré dans le médium après avoir vidé deux canettes de bière. Non, Colibri ne tient absolument pas l'alcool. Il semblait avoir oublié les raisons pour lesquelles il avait bu ce soir. S'il se refuse à en engager, un assistant n'aurait pas été de trop pour cette expérience, disons, « à risque ». Ses pensées étaient floues, tout comme sa vision. C'est à peu près ce que devait ressentir un chaton immortel bloqué dans une machine à laver en marche. Ca tourne, ça tourne et on ne peut rien y faire. Il restait néanmoins conscient qu'il fallait qu'il rentre à l'hôtel. Mais ayant perdu tout sens de l'orientation, il était obligé de se servir du GPS intégré dans son matériel d'analyse, lunette et casque, pour le guider. Il avait l'air d'un fou, avec sa démarche incertaine, ses accessoires loufoque et son monologue apparent. Car oui, Colibri parlait à son GPS... Les personnes qu'il croisait le dévisageaient, comme s'il était un animal de foire, mais sans trop y accorder d'importance. Ils devaient sûrement le prendre pour un nouveau sans abri, ou simplement pour un type qui voulait se miner à la sortie du boulot.

Colibri avait passé la journée à déambuler dans le quartier à la recherche d'information sur la récente disparition pleine de mystère du chien de l'un de ses supérieurs. Il se trouvait encore à une bonne heure à pied de l'hôtel et, n'ayant pas les idées claires, il n'arrivait pas à penser à une solution alternative pour rentrer.

C'était certainement due à l'alcool, mais quelque chose d'étrange lui apparu au moment où il passait à côté d'une petite ruelle sombre. Celle-ci avait l'air...de respirer, se gonflant, puis se rétractant avec un rythme régulier. Colibri n'était pas apte à réfléchir à ce moment. N'importe quelle personne saine d'esprit aurait passé son chemin, ce genre de ruelle n'étant pas sûre. Mais lui, n'écoutant que sa curiosité morbide, décida de s'y engouffrer. Cette ruelle n'avait beau être qu'un banal cul de sac menant à la sortie de secours des bâtiments alentour, elle était éclairée par un joli petit lampadaire. Ce lampadaire apparu, aux yeux de Colibri trafiqués par l'ivresse, comme empli d'une lueur magnifique et merveilleuse qui lui fit perdre la tête. S'en suivi une séance photo plutôt originale de l'éclairage public dans une petite ruelle sombre.

------------------
Fiche : Dewey Colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onibi

avatar

Sexe : Feminin
Âge : 14
Messages : 13

Feuille de personnage
Organisation(s): illégale
Influence dans le Médium:
6/100  (6/100)
Influence dans le monde:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Un admirable lampadaire ! [libre]   Mer 22 Aoû - 11:57

Onibi déambulait dans les rues, comme à son habitude. Pas tout à fait, en faite, car elle ne sortait quasiment jamais des banlieues "plus sures" selon elle. De ce fait, elle était plutôt perdue, presque déstabilisée, entre les bâtiments qui avaient l'air d'être tous neuf, bien éclairé, laissant paraître à travers les grilles de sécurités des objets lié a des numéros qui semblaient démesurés dans l'esprit de Onibi. Elle regardait ces choses avec une incompréhension totale.
Mais ce n'est pas comme si elle était perturbée, puisqu'elle est toujours perturbée. Rien d'anormal au fait qu'elle se promène en s'amusant à faire des pas de géant par dessus des flaques d'eau invisibles dans lesquelles elle s'amuse à sauter, quelques fois. Dans sa main droite, elle tenait un parapluie pointu qu'elle faisait tourner comme des bolasses, pendant que sa main gauche chassait des papillons de nuit qui n'existent pas.

Elle ne savait pas pourquoi elle était là, toujours hantée par l'instinct étrange de l'éventuel jamais-né qu'elle était presque devenue. En tout cas, il l'amenait droit dans une ruelle sombre où un homme était en extase devant un lampadaire. Elle, elle adore les lampadaires et elle se mit à penser à voix haute.
"Les lampadaires sont cools, comme le Médium, car il y a toujours plein de choses qui tournent autour pendant qu'elles se font illuminer par son centre. Sauf que rien ne penserait à entrer dans sa surface, même si elle venait à être brisée. Dans ce cas, comme les papillons, les choses s'en vont."
Ses réflexions étaient dignes d'elle : bizarre. La suite lui fit tirer un sourire plus glauque encore que celui qui arborait habituellement son visage.
"Toi aussi tu aimes les lampadaires ? Mais tu n'as pas l'air dans ton assiette, mmmmh ? Tu te dis peut être au fond de toi que ce n'est pas normal d'être en extase devant un lampadaire, mais n'aime tu pas le Medium ?"
Voyant aucunes réelles réactions de la part de homme, elle lui donna un violent coup de parapluie sur le haut de la tête comme si elle voulait lui fendre avec une épée.

------------------
Ne croyez pas que vous me voyez, car une partie de moi est ailleurs.
*allume un briquet avec une bougie*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dewey Colibri

avatar

Sexe : Masculin
Âge : 31
Messages : 7

Feuille de personnage
Organisation(s): Police du Médium
Influence dans le Médium:
5/100  (5/100)
Influence dans le monde:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: Un admirable lampadaire ! [libre]   Ven 24 Aoû - 23:23

Statique devant la lumière hypnotisante du lampadaire, Colibri n'arrivait plus à penser. Qui aurait cru que tirer le portrait d'un objet inerte, même en y mettant toute la passion du monde, pouvait demander autant d'énergie. Avec le temps qui s'était écoulé depuis sa dernière canette, il commençait doucement à dessouler, échangeant le brouillard de confusion qui entravait son esprit par un mal de tête et une fatigue bien trop pesante pour qu'il puisse rester éveillé trop longtemps. Exténué, il quittait progressivement l'objet des yeux pour loger son regard dans le vide. Il était sur le point de s'endormir debout et commençait à osciller tout seul, telle une algue se laissant bercer par les courants. Pratiquement somnolent, il se mit à entendre des voix. Dans son délire, il était persuadé que c'était des moustiques qui lui parlaient. Alors quand il sentit comme un coup de bâton sur son crane il se mit à crier

"Aaaaaaaw ! Depuis quand les moustiques font si mal ! Je suis sûr que se lampadaire bizarre a attiré des insectes mutants !"

Surprise et incompréhension. Quel genre de bestiole pouvait l'avoir agressé de la sorte ? Cherchant des yeux au ralentit le coupable pour éviter que bourdonnement qui traînait dans son crane ne s'amplifie encore, ses yeux finirent par se poser sur une gamine qui était pour lui apparue là comme par magie. Sceptique sur l'irruption soudaine de l'être considéré à ce moment comme un phénomène paranormal venu du néant, il se mit à crier comme un sourd en recommençant à prendre des photos.

"Oh mon DIEU ! Le lampadaire magique aurait il attiré en ce lieu un être malfaisant ! Au nom de la science je vous photographie créature des ténèbres ! Veuillez n'opposer aucune reeeeeeeeesistance !"

Tout en pointant un objectif étrange sorti de sa lunette droite sur le phénomène à étudier, Colibri courait dans tous les sens comme prêt à éviter des projectiles de sa part. Précaution qui, selon son esprit malade, est toujours nécessaire.

------------------
Fiche : Dewey Colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Onibi

avatar

Sexe : Feminin
Âge : 14
Messages : 13

Feuille de personnage
Organisation(s): illégale
Influence dans le Médium:
6/100  (6/100)
Influence dans le monde:
5/100  (5/100)

MessageSujet: Re: Un admirable lampadaire ! [libre]   Sam 25 Aoû - 10:22

Le temps de latence entre son coup et la réaction de l'homme avait bien été d'au moins 500ms. Onibi leva les yeux en haut à droite avec curiosité afin de voir si une cellule n'affichait pas le ping dans son champs de vision, mais rien. Elle en conclut, fière de sa "vivacité d'esprit", qu'elle était bien dans la réalité et que l'homme était seulement fou. Elle réalisa aussi qu'elle était dans un quartier de meilleur qualité que ceux de la banlieue et que la police pouvait être partout, ce qui rendit ses yeux noirs, mélangeant peur, violence, joie et folie à la fois.

L’étrange spécimen humain hurla avoir été attaqué par des moustiques et se mit à courir dans tout les sens avec un excentrique objectif qui s’avéra être un appareil photo : information tirée de son crie de guerre "Oh mon DIEU ! Le lampadaire magique aurait il attiré en ce lieu un être malfaisant ! Au nom de la science je vous photographie créature des ténèbres ! Veuillez n'opposer aucune reeeeeeeeesistance !".
Après ses mots, la crainte de la fille prit le dessus sur tout le reste. Ce lieu était inhabituel, la police pouvait être partout, l'homme semblait avoir une idée de son identité et avoir conscience de ce qu'il se passait dans l'esprit de Onibi. Sinon, pourquoi est-ce qu'il éviterait, lui aussi, les créatures qu'elle voyait ? Aucun projectiles étaient tirés dans la réalité, alors la seule explication logique qu'elle trouva est :
"Il a des pouvoirs surnaturels !!"

Elle craignit que l'appareil photo soit une arme secrète et elle ouvrit alors son parapluie devant l'objectif pour se protéger dans un terrible gémissement. Comme rien ne se passait, tout en esquivant les bestioles, plus moins que plus présentes, qui "volaient" autour d'eux, elle dévissa le bout de son parapluie, laissant apparaître un long pic de 20cm, tranchant et menaçant. Elle ne pouvait pas se permettre de se laisser prendre en photo et donner plus de piste à la police sur son existence. Ainsi, elle trouva bon d'empaler l'homme sur son arme en hurlant sur le tons d'un rituel :
"TOI qui t'es risqué sur mon chemin ! Ta perspicacité t'a aujourd'hui PERDUUUUE ! Tu aurais du prendre conscience que je ne peux pas permettre quelqu'un comme toi de connaître ma natuuuuuure ! Inutile de me lancer un sort pour empêcher ma résistance, sale sorcieeeeer !
Aujourd'hui, tu vas te faire empaleeeeeeeeeeer !"


Le vacarme produit par les deux êtres ne tarda pas à réveiller les personnes alentour. Dans la ruelle, quelques fenêtres commençaient à s'allumer. On pouvait entendre des plaintes menaçantes à travers certaines, pendant qu'un volet s'ouvrit, laissant passer un homme bien battit enroulé dans un drap, le poing levé.
"Bande de rats ! Aller jouer votre comédie ailleurs ou je descend et ça va mal se terminer pour vous !"
Une voix derrière reprit :
"Si vous continuez, j'appelle la police ! Elle vous renverras très certainement à l'asile ! Sales fous !"

Ces paroles jetèrent un froid dans les motivations de Onibi.

------------------
Ne croyez pas que vous me voyez, car une partie de moi est ailleurs.
*allume un briquet avec une bougie*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dewey Colibri

avatar

Sexe : Masculin
Âge : 31
Messages : 7

Feuille de personnage
Organisation(s): Police du Médium
Influence dans le Médium:
5/100  (5/100)
Influence dans le monde:
6/100  (6/100)

MessageSujet: Re: Un admirable lampadaire ! [libre]   Sam 25 Aoû - 23:02

La jeune fille répondit à l'objectif par un parapluie. Ce qui, malgré la toute la dextérité dont il faisait preuve, anihila les chances du bonhomme de prendre une photo correcte sans se rendre vulnérable à d'éventuels projectiles. Privilégiant d'instinct la sécurité à l'obtention d'un résultat incertain, Colibri préfera alors se figer plus à l'écart, près d'un mur en attendant que la situation évolue. A ce moment, il avait déjà oublié pourquoi il devait prendre une photo de la jeune fille qui se tenait devantlui. Mais par souci de perfectionnisme, le scientifique ne pouvait se résoudre à échouer sur une tâche aussi simple que la récupération de données visuelles.
Le prochain mouvement de la gamine surpris quelque peu notre oiseau : Voyant que Colibri lui laissait l'initiative sur l'action suivante, elle sorti de son parapluie comme un long pic tranchant à l'air plutôt menaçant, qui faisait penser à l'aiguille de la plus grosse seringue du monde, en ajoutant :

"TOI qui t'es risqué sur mon chemin ! Ta perspicacité t'a aujourd'hui PERDUUUUE ! Tu aurai du prendre conscience que je ne peux pas permettre quelqu'un comme toi de connaître ma natuuuuuure ! Inutile de me lancer un sort pour empêcher ma résistance, sale sorcieeeeer !
Aujourd'hui, tu vas te faire empaleeeeeeeeeeer !"

Surprenante réaction de la part d'une gamine de cet âge. Toujours à moitié sous et complètemment dépassé par la situation, Colibri était absent, inerte, mais toujours debout. La surprise alliée à l'oublie des raisons qui l'ont poussé à se mettre dans cette situation l'avais, pour ainsi dire, fait buggé. Il se mit alors à tituber lentement dans la direction de la sortie de la ruelle, sans trop réfléchir aux conséquences que cela pouvait avoir. Il se dit à lui même :

"Ouais, je reviendrai prendre des photos demain. Je suis fatigué, j'irai bien me coucher"

Colibri n'allait certainement jamais se souvenir qu'il avait eut l'intention un jour de revenir dans une petite ruelle qui luiparaitra bien banale une fois qu'il aura désaoulé. Mais c'était pourtant ce qu'il se disait sur le moment. Se déplaçant à unevitesse proche de l'immobilisme, il était trop dans le gaz pour être effrayé par l'arme blanche que la gamine tenait dans ses mains.Et comme s'il n'y avait pas assez d'éléments pour perturber le chercheur fatigué, un inconnu en couverture fit son apparition au travers d'un volet. Il avait le poing levé et semblait clamer son agacement. Agacement partagé par Colibri, qui avait maintenant sérieusement envie de dormir ! Il commençait d'ailleurs à s'énerver tout seul, jurant dans sa barbe comme on dit. Il avait la ferme intention de retourner dans la rue principale et de regagner au plus vite l'hôtel le plus proche pour y reposer en paix. Alors, pour créer la confusion autour de lui et se déplacer tranquillement, il entama une nouvelle action téméraire et irréfléchie :

"Oh mon dieu, regardez, je connais cette seringue. C'est les nouveaux briquets de chez Harris les brioches. Cette fille est une pyrowoman
ça ne fait aucun doute !! Appelez la police !"

cria-t-il.

Des exclamation s'en suivirent presque immédiatement. Colibri, finalement trop affaibli pour s'enfuir en courant, décida de faire une pause en se couchant sur le sol. Il est vrai qu'étant donné qu'il était un chercheur travaillant dans la police, il n'avait rien à craindre de l'arrivée de renforts, bien au contraire, même si cette pause relevait plus de l'automatisme physique que d'une reflexion laborieuse. Persuadé d'avoir gagné contre la personne non identifiée qui se postait en face, il lui dit d'un ton moqueur

"Hey, en fait t'as perdu !"

------------------
Fiche : Dewey Colibri
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un admirable lampadaire ! [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un admirable lampadaire ! [libre]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» Un texte admirable
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Elle est admirable cette haitienne.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Réveil des Songes :: Le Monde :: Capitale du Nord :: quartiers modestes-
Sauter vers: